Related Posts with Thumbnails Le plus dur - Materno-blog

Materno-blog

Je m'inquiéterais plutôt pour ceux qui arrivent reposés au Ciel

04 octobre 2011

Le plus dur

On me demande souvent ce qui est le plus difficile dans ma vie de mère au foyer. Au fil du temps, mes réponses ont changé.

Avant, je disais que c'était le fait de ne parler qu'à un bébé toute la journée.

Puis ça a été le fait d'avoir le nez dans mon ménage toute la journée.

Puis encore le fait de devoir cuisiner à tous les repas.

Puis le fait de ne pas faire marcher mon cerveau autrement qu'en essayant de résoudre le problème de ma machine à ma pain ou de comprendre pourquoi mon enfant était encore enrhumé.

Puis le fait de ne sortir que pour aller chez le médecin ou à la pharmacie, parce que mes bébés sont des gros dormeurs et que je respecte leur rythme et leurs horaires.

J'ai effleuré le plus dur lors de mes deux dernières grossesses. Ca y est, après une semaine de vie avec un calcul, puis avec une splendide infection, que ça fait super mal et que j'ai envie de mourir, je sais ce que je répondrais la prochaine fois qu'on me demandera ce qu'est le plus difficile dans ma vie de mère au foyer :

ne pas avoir d'arrêt maladie.

Mes copines qui travaillent, quand elles sont malades, elles vont chez le médecin, qui leur donne un arrêt de travail. Durant ces quelques jours, tout continue normalement : leurs enfants en pleine forme continuent à aller chez la nourrice toute la journée. Elles se retapent donc tranquillement, seules dans leur lit douillet ou devant le téléfilm de M6.

Moi, quand je suis malade, je vais chez le médecin avec mon bébé sous le bras, qui n'a pas eu le temps de boire son biberon tranquillement et qui a une dent qui essaie de percer depuis deux mois, ce qui le rend tout-à-fait charmant et agréable. Je suis déclarée très malade et mon médecin me regarde d'un air triste et compatissant, parce qu'apparemment, rester 5 jours avec des spasmes et brûlutres atroces, ce n'était pas une bonne idée.  Mais en rentrant à la maison, je n'avais pas d'arrêt de travail à poster. Juste un bébé qu'il faut surveiller comme le lait sur le feu parce qu'il rampe partout, deux autres enfants à amener, ramener, ra-ramener, ra-ra-ramener à l'école et à la maison. Des biberons à donner et à laver, un lave-vaisselle à débarasser, un repas à préparer. Le bout du monde en somme.

Si j'avais travaillé, elle m'aurait arrêté trois jours.

J'ai eu une heure de sieste.

Ne pas avoir d'arrêt maladie, ne pas pouvoir s''arrêter de travailler, parce que notre travail, c'est notre maison et nos enfants. Voilà ce qui est le plus dur, dans la vie d'une mère au foyer.

 

Merci pour vos petits mots, je me remets douuucement, je plane complètement à cause du traitement de cheval que le médecin m'a ordonné de prendre, et je souffre beaucoup moins, alleluia. Comme Camille, vous vous demandez peut-être toutes pourquoi je ne refile pas mes enfants à une halte garderie... eh bien tout simplement parce qu'ici, il n'y en a pas! Il y a certes une crèche, qui pourrait prendre Petit Bourgeon une fois par semaine (et encore, je n'ai pas de nouvelles de ma demande... ), mais ce serait un jour fixe, et je paierai si je ne l'y mettai pas ce jour-là. Dans ma situation, c'est absolument... inutile :)

 

 

Ecrit par Mam Solo à 15:07 - La vie au foyer - Les petits mots des Mamans [26] - Permalien [#]

Commentaires sur Le plus dur

    TELLEMENT VRAI !!!

    Bonjour,

    J'ai tellement rigolé en lisant finalement ce qui etait le plus dur en restant à la maison : ne pas avoir d'arrêt de travail ! je suis maman au foyer depuis maintenant 9 ans, maman de trois enfants grands et plus petits) et, effectivement, le plus dur, c'est de ne pas pouvoir dire : ce soir, débrouillez vous, je suis malade ! ne pas se mettre sous sa couette et ne plus penser à rien... Mais nous les aimons nos petits chérubins, et tellement, que je ne reprendrai le travail pour rien
    au monde, sauf peut-être.... pour un petit arrêt de travail et le DROIT de ne rien faire. Continuez. bravo, ce blog nous prouve que nous sommes NORMALES ^^^^

    Posté par SANDRINE, 04 octobre 2011 à 15:21 | | Répondre
  • Merci!! je dois bien avouer que je ne pourrai pas laisser mes enfants non plus, leur qualité de vie m'est trop précieuse.... sauf pour un petit arrêt de travail de temps en temps

    Posté par Madame Sololine, 04 octobre 2011 à 15:29 | | Répondre
  • Ah ça, je compatis... Tu me rappelles plusieurs de mes amies et collègues internes, qui ont dû aller travailler avec une pyélonéphrite, ou une grippe carabinée avec 40 de fièvre... Et qui trouvaient bien injuste de ne pouvoir s'arrêter, alors que les infirmières de leur service se passaient leur temps en arrêts maladie divers et variés. Oh, stricto sensu mes amies auraient eu le droit de s'arrêter hein, leur médecin le leur avait d'ailleurs proposé... Mais si elles s'arrêtaient, cela voulait dire que personne ne s'occuperait de lerus patients ! Alors elles y sont allé quand même...
    Quant à moi je croise les doigts, je n'ai pas eu de grosse grosse crève depuis pas mal de temps.
    Bon rétablissement !

    Posté par Aurélie, 04 octobre 2011 à 16:04 | | Répondre
  • alors ça c'est que je dis tout le temps, c'est vraiment le plus dur ! dès que j'ai un peu mal à la gorge ou que je commence un rhume j'ai trop peur de tomber vraiment malade, car c'est la cata pour gérer les enfants !
    (et le pire c'est quand t'es enceinte et que chez toi enceinte veut dire vomissante non stop, hyper mal envie de crever obligée d'être allongée et de sourire à tes loulous en disant que tout va bien !!)
    bon courage !!

    Posté par Jeux d'enfants, 04 octobre 2011 à 16:19 | | Répondre
  • Alala... Courage, j'espère que tu iras vite mieux!

    Posté par Sarounette, 04 octobre 2011 à 16:43 | | Répondre
  • Ouf, un traitement, et moins de souffrance!!!
    Pour continuer sur le sujet de la crèche, c'est effectivement ce qui se passe ici: demi-journées fixes (2 par semaine)... et devine ce que j'ai fait pour profiter de ma première demie-journée? je suis allée en courses..... super non?!!!!
    Bon courage, remets toi bien!!

    Posté par calienjumille, 04 octobre 2011 à 17:08 | | Répondre
  • Ben c'est sûr que dans ton boulot à toi, tu ne peux jamais t'arrêter... ça doit être crevant... et moi je vous admire, les mamans au foyer, parce que je sais que je ne pourrais pas en faire autant. C'est peut-être super nul mais avoir un boulot à côté, autre, ça veut aussi dire être sans ses enfants pendant la journée, avec le positif ET le négatif que ça peut engendrer.
    Je compatis en tout cas, mais je crois que tout ton petit monde peut comprendre que tu ne fasses pas à manger quand tu es malade, comme n'importe quelle maman qui rentre épuisée d'une journée éreintante...
    Ne culpabilise pas et repose toi. C'est pas rien ce que tu as.
    Bisous

    Posté par Tatafloute, 04 octobre 2011 à 17:31 | | Répondre
  • Bon, tu as retrouvé ta verve, c'est donc que tu te sens un peu mieux ! Mais je compatis vraiment à ce que tu écris là, ne pas pouvoir faire ne serait-ce qu'une journée off, raccrocher le tablier pour quelques heures, une soirée... Tu n'as pas autour de toi des amis, de la famille, qui auraient pu te soulager un peu ? Rétablis-toi bien

    Posté par Laurette, 04 octobre 2011 à 21:41 | | Répondre
  • Et il existe aussi des mamans qui n'ont pas d'arrêts maladies et qui continuent de mener de front Travail ET Enfants tout en étant patraque (quand les médecins vous disent : "mais ma petite dame vous avez Choisi d'avoir 3 jeuuuunes enfants alors maintenant il faut assume".
    Pour avoir mené les deux vies, maman au foyer et maman au travail, je pense que le plus fatiguant, c'est d'aller à l'extérieur de chez soi... Car les aprem, un petit somme pendant la sieste de bébé est toujours possible (oui je sais la pile de repassage nous fait souvent de l'oeil) alors qu'au boulot, Niet Enfin... bon courage.

    Posté par porte plume, 04 octobre 2011 à 21:53 | | Répondre
  • Ooh...Même pas une copine pas trop loin qui pourrait vous décharger un peu ?
    Remettez-vous bien vite !

    Posté par Nad, 04 octobre 2011 à 21:54 | | Répondre
  • Laurette, Nad: non. Mes amies sont soit à l'autre bout de la France, soit à leur travail toute la journée, soit avec des enfants des même âges que les miens et donc déjà épuisées, soit avec des enfants plus grands et très occupées. Quant à la famille, pas mieux : mes parents bossent, ceux de Monsieur vivent à 500 bornes. Echec

    Porte-plume : changez de médecin.

    Posté par Madame Sololine, 04 octobre 2011 à 22:06 | | Répondre
  • Les filles, vous êtes engagées pour .......................20 ans au moins !!! je sais ce que je dis, maman de 4 enfants (en 10 ans) devenus jeunes adultes...................... et ce en travaillant !!!
    Profitez de ces moments d'épuisement !! on finit par les regretter un jour, quand nos oisillons sont partis de la maison !!!
    Bon courage !!!

    Posté par pascale B, 05 octobre 2011 à 08:46 | | Répondre
  • Dis, si pour une fois tu laissais tes grands à la cantine ? Ca te soulagerait au moins pendant ce temps-là !
    En tous cas, bon rétablissement... Dommage que je sois aussi à 500km, je te les aurais bien pris, tes nenfants... j'ai eu le même genre de crises quelques moi après la naissance de Loman, et tu as besoin de repos...
    Bises et bon courage !
    Mimie

    Posté par Mimie, 05 octobre 2011 à 08:54 | | Répondre
  • Merci Mimie

    Certes Pascalette, mais enfin quand ils auront 15 ans, j'agoniserai tranquillement, et ils seront priés de se faire cuire un steack et des pâtes pour leurs repas.. et j'ose espérer qu'ils sauront prendre une douche tout seuls... ^^

    Posté par Madame Sololine, 05 octobre 2011 à 09:08 | | Répondre
  • Bon courage, en effet, cet avantage du travail m'etait deja venu à l'esprit. Je m'était trouvée bien chanceuse, ce jour là!

    Posté par Marie P, 05 octobre 2011 à 09:30 | | Répondre
  • et la cantine, tu ne peux pas les y mettre un peu (en arguant que le médecin t'a demandé, vu ton état, de faire un VRAIE pause!)?
    Disons 2j/4, ça ne doit pas être impossible?

    Posté par Angèle, 05 octobre 2011 à 14:17 | | Répondre
  • Ma pauvre madame Sololine, tu as l'air bien mal fichue !!!

    Pour revenir sur le jour de crèche, c'est sûr que ça ne t'aide pas les jours où tu es malade, parce que s'ils t'accordent généreusement un jeudi c'est toujours le vendredi que tu aurais le plus besoin d'eux... N'empêche que se dire : "jeudi, je les largue tous" (ben oui, jour de crèche pour le dernier = jour de cantine pour les derniers !! ), ça aide à tenir !!!

    Couraaaaage !!!

    (Et pour moi, le plus difficile dans le boulot de mère au foyer, c'est de ne pas avoir l'alternance soucis de la maison que je laisse de coté au boulot/soucis du boulot sur lesquels je ferme la porte en rentrant chez moi... 24/24 et 7/7 au cœur de mes responsabilités !!)

    Posté par ArmL, 05 octobre 2011 à 20:36 | | Répondre
  • Petite idée ...pour réduire la masse de choses à faire : ici, en Belgique, il y a un des deux repas de la journée qui est froid, à base de tartines, jambon cru et fromage. Ne pas penser à ce que l'on va manger, ne pas cuisiner, juste ouvrir le frigo et sortir les ingrédients, c'est un bonheur chaque jour renouvelé pour la française expatriée que je suis... C'est tellement culturellement accepté que les enfants n'ont pas de cantine le midi : ils emportent leurs "tartines" et mangent "chaud" le soir.

    Posté par Maritxu, 13 octobre 2011 à 22:17 | | Répondre
  • et le top : être arrêtée car malade (grippe A....) et avoir à soigner......... mari ET enfants.... encore plus malades ! et quand je me repose, moi ???

    Posté par Lystig, 14 octobre 2011 à 13:19 | | Répondre
  • dure-dure, parfois !

    ha ! très sympa d'être mère au foyer ... car les enfants c'est ce qu'il y a de plus chouette !

    Mais avec une fille à haut potentiel, un autre avec un TED (très dur à gérer) et un p'tit bout (heureusement en pleine forme et charmant), il ya du boulot !
    sans compter, le ménage, le rangement, la routine des machines, des repas, des tables à nettoyer, des poubelles à vider, les factures, les remboursements, les paperasses, et tutti quanti ...
    et pour corser le tout , un mari qui pense que je ne fais pas grand chose et qui me décourage à 75%, et qui aide à 5 % !...et pire qui ne m'aime pas !

    Mais jamais je "n'abandonnerai" mes loustics !

    bon courage à vous toutes !

    Posté par Mélinette, 17 octobre 2011 à 11:25 | | Répondre
  • je compatis
    J'ai la chance de n'être jamais malade! Tout au plus suis-je alitée enceinte... ce que je n'espère pas pour cette grossesse ci car je serais bien embêtée actuellement en célibat géographique et avec 3 loulous à l'école et le dernier à la maison! Pas de garderie ici aussi car on a le droit à une journée par semaine... quand il y a de la place soit évidemment avec de la chance... une fois par mois!!!
    Bon courage alors

    Posté par mme carabosse, 30 octobre 2011 à 16:11 | | Répondre
  • oh la la comme je suis d'accord! bon courage! j'ai vécu la même chose récemment, mais seulement avec 2 enfants et c'était déjà ENORME!
    remets toi doucement.... heureusement que les médicaments t'aident!

    Posté par supermom, 27 février 2013 à 10:59 | | Répondre
  • Moi je vis ça depuis début décembre, trois mois de joyeux melting pot de microbes y compris pour moi...Tout le monde est épuisé mais, parce qu'il y a un mais, c'est plus facile de remonter quand on a touché le fond, on tape du pied et on ne peut que remonter à la surface... et j'irais même jusqu'à dire (ouais je suis folle) que dans l'épuisement total de tous nous nous aimons mieux et sommes plus attentifs à l'épuisement de l'autre. Enfin, je parle pour moi et pour cette année. J'ai des souvenirs cuisants de gastro avec 3 loulous à surveiller et impossibilité de me lever, d'être aidée etc...

    Posté par Au p'tit Bonheur, 27 février 2013 à 11:28 | | Répondre
  • Ici même combat !!! Enfin presque vu que je n'ai que trois lutins ( 5ans ,3ans et 18mois ) et un cher et tendre qui part le lundi matin pour rentrer le vendredi en soirée .... Évidemment je peux compter sur un soutien familial , mais sont à 900 km .... Sic !!!

    Posté par Marie&Co, 27 février 2013 à 15:01 | | Répondre
  • Bonjour, je suis tout à fait d’accord avec vous ! Moi aussi j’ai été très malade pendant plusieurs jours et franchement, c’est très dur de devoir tout gérer en même temps quand ça ne va pas !

    Posté par Sandrine, 30 mars 2015 à 13:02 | | Répondre
  • En tant que père, je suis d’accord que les femmes au foyer ont parfois la vie dure. J’en ai un exemple à la maison et je l’aime pour tout ce qu’elle est, ma petite femme chérie !

    Posté par Marcus D, 01 février 2016 à 11:24 | | Répondre
Nouveau commentaire